lundi 25 novembre 2013

L'homme potentiel



L’œil de la mouche : non ! il n’est pas trop tard.

«Vieux bureaucrate, mon camarade ici présent, nul jamais ne t’a fait évader et tu n’en es point responsable. Tu as construit ta paix à force d’aveugler de ciment, comme le font les termites, toutes les échappées vers la lumière.

Tu t’es roulé en boule dans ta sécurité bourgeoise, tes routines, les rites étouffants de ta vie provinciale, tu as élevé cet humble rempart contre les vents et les marées et les étoiles. Tu ne veux point t'inquiéter des grands problèmes, tu as eu bien assez de mal à oublier ta condition d'homme. Tu n’es point l’habitant d’une planète errante, tu ne te poses point de questions sans réponse : tu es un petit bourgeois de Toulouse. Nul ne t’a saisi par les épaules quand il était temps encore.

Maintenant, la glaise dont tu es formé a séché, et s’est durcie, et nul en toi ne saurait désormais réveiller le musicien endormi ou le poète, ou l’astronome qui peut-être t’habitait d’abord».
Antoine de Saint Exupéry. Terre des hommes


De toutes les phrases que nous pouvons prononcer, 
la plus triste est sans doute :
 "Cela aurait pu être".
Ne laissons pas la glaise sécher.

lundi 18 novembre 2013

Anniversaire



Ce blog entre dans sa troisième année, grâce à vous.

Un grand merci à tous ceux qui nous suivent.

Merci pour vos commentaires sur les billets publiés et pour tous vos mails.
                                                       
Et merci  à tous ceux qui  interviennent sur les groupes de discussion LinkedIn auxquels nous participons et à ceux qui partagent nos billets sur Scoop It ou ailleurs…

L'évolution professionnelle est le fil conducteur de notre démarche.

Nous passons tous la plus grande partie de notre temps au travail. C'est dire l'importance de la satisfaction dans notre activité... 

Le bilan de compétences, comme nous le pratiquons, est au carrefour de toutes les problématiques de changement des salariés, pigistes, intermittents, indépendants, employés ou managers. 

Il faudrait d'ailleurs en changer l'appellation : contrairement à un certain nombre d'idées reçues, cette démarche de réflexion sur le projet professionnel et le projet de vie n'est pas une procédure formatée, c'est un processus vivant, c'est une maïeutique  personnalisée...

Les motivations des personnes que nous accueillons sont le plus souvent celles-ci :
  • "Je veux un travail qui ait du sens".
  • "Je me sens dans une impasse".
  • "Je veux évoluer dans mon métier ou changer de métier mais je ne sais pas comment m’y prendre ni vers quoi me diriger".
  • "Je ne sais pas faire grand-chose"...

Des solutions existent, pourtant. Les personnes que nous accompagnons dans cette prospective ont, pour plus de 98% d’entre elles, au bout d'un an, effectué le changement souhaité dans leur activité professionnelle et mis en œuvre les décisions qu'elles avaient prises en fin de bilan pour y parvenir : formations, VAE, mobilité interne ou externe, évolution de poste, création ou développement d'activité...

Mais pour trouver des solutions et ouvrir des perspectives nouvelles, il faut commencer par balayer les idées reçues et les obstacles. 

Le premier vient de nous-mêmes. Un changement d'orientation, une reconversion, un élargissement de notre périmètre d’action, commencent toujours par un changement de représentation. Les impasses sont le plus souvent provoquées par la croyance, explicite ou implicite, à une impossibilité d’amélioration.


C'est pourquoi les thèmes abordés dans ces billets ont tous un point commun : changer d’optique.
  • En prenant conscience de nos richesses : notre mode de fonctionnement, notre histoire, nos aptitudes, nos capacités, nos habiletés, nos stratégies de succès, notre capital de compétences.
  • En prenant conscience de nos connaissances, de nos champs d’expertise, de nos talents et en sachant en parler.
  • En prenant conscience de nos moteurs, de nos valeurs et de ce qui nous pousse en avant.
  • En actualisant notre potentiel en friche.
  • En prenant conscience de nos « niches écologiques » : l’environnement et le champ d’action qui nous conviennent le mieux, avec lequel nous serons en résonance.
  • En faisant émerger des ouvertures et des pistes qui deviennent évidentes après ces investigations. 
  • En recherchant les points de convergence entre ce que nous sommes, ce que nous pouvons offrir et l'adéquation de notre évolution avec les perspectives socio-économiques, à court terme et à plus long terme.
  • En nous donnant les moyens de trouver une issue concrète à ces perspectives et de les inscrire dans la réalité par un plan d’action construit et pertinent.

Ce blog vous est destiné et il vous appartient. 
Si vous avez un intérêt particulier pour un thème, indiquez-le nous...