lundi 27 janvier 2014

Demain, un métier incontournable...



Un métier d’avenir : la gestion des connaissances.

Faisons un peu de prospective pour ouvrir des perspectives.

Pourquoi c’est important…

Fiche métier partagée et à partager : Knowledge manager. (Lien en bas de page)
"L'une des principales difficultés que rencontrent aujourd’hui  les entreprises réside dans le transfert des informations aux bonnes personnes et au bon moment, en interne comme à l’externe.
L’information acquise et accumulée par une organisation n'est ni conservée ni transmise correctement (on dit alors qu'elle n'est pas "pérennisée") :
  • La quantité d'informations disponibles pour les membres d'une organisation est trop importante pour qu'ils puissent rapidement trouver les informations pertinentes et utiles.
  • L'information est la principale richesse des organisations modernes, sous forme de compétences métier, de savoirs, de savoir-faire, de brevets, de stratégies de développement technologique…
  • Dans le fonctionnement traditionnel d'une entreprise, l’information  utile (c'est-à-dire organisée) est essentiellement détenue par les employés de l'organisation, avec tous les aléas que cela peut comporter (ex : mutation, départ à la retraite, démission, licenciements ou autres causes d'indisponibilité.)

Garant de la gestion des connaissances, des savoir-faire et des pratiques de l’entreprise, le Knowledge Manager soutient les objectifs stratégiques de l’entreprise.
Il est en charge de :
  • La définition et la mise en œuvre d’un projet de gestion des connaissances.
  • L’animation des processus de capitalisation et de mutualisation des connaissances.
  • La gestion des contenus et des connaissances.
  • L’évaluation des dispositifs.
  • La veille sur les outils et les méthodes.

Responsable au quotidien du management des connaissances, le Knowledge Manager exerce son métier en conduisant un véritable travail d’équipe. Il trouve, en effet, les moyens et les solutions pour créer un terrain fertile, propice aux échanges et à la confiance entre des populations de salariés concernés par une même politique de gestion des connaissances.

Il contribue par sa mission à développer la productivité, la qualité et l’innovation.
En charge du développement des conditions nécessaires à la formalisation, la capitalisation et la diffusion des connaissances, il facilite l’accès à l’information et aux connaissances disponibles dans l’entreprise.

Domaine et périmètre d'intervention du Knowledge manager.
Ses fonctions s’exercent dans des domaines stratégiques de l’entreprise ou dans la conduite de projets d’entreprise.
Par sa responsabilité, le Knowledge Manager contribue à assurer la pérennité et le développement de l’entreprise grâce à la cohérence globale des outils collaboratifs.

Activités et tâches
Activité 1
Mise en œuvre d’un projet de gestion des connaissances :
Tâches :
Définir le projet :
  • Identification et recensement des biens intellectuels de l’entreprise
  • Identification du périmètre stratégique
  • Préservation des connaissances
  • Valorisation et partage des connaissances
  • Actualisation des connaissances
Mettre en œuvre le projet :
  • Assistance à la maîtrise d’ouvrage pour la réalisation du cahier des charges
  • Paramétrage et suivi d’un point de vue fonctionnel des applications et des droits d’utilisateurs

Activité 2
Animation des processus :
Tâches :
Animer des communautés de pratique sur des plateformes de travail collaboratif :
  • Définition des objectifs
  • Formation des contributeurs
  • Valorisation des contributeurs
Mettre en place des annuaires en ligne :
  • D’experts
  • De compétences
Mettre en place des procédures et supports de capitalisation des mémoires d’experts :
  • Bases de données
  • Documents électroniques

Activité 3
Gestion des contenus et des connaissances
Tâches :
Créer des ontologies et des annotations :
  • Graphes conceptuels
  • RDF - Resource Description Framework (modèle informatique de description de ressources)
Mettre en relation des individus et créer des liens sociaux :
  • Commentaires
  • Gestion d’espaces individuels de présentation de leur profil (réseaux sociaux internes)
Intégrer de nouvelles fonctionnalités 2.0 dans des solutions plus « traditionnelles » :
  • Blogs 
  • Wikis
  • Tags
  • RSS

Activité 4
Evaluation des dispositifs
Tâches :
Définir des indicateurs d’évaluation :
  • Qualitatifs
  • Quantitatifs
Evaluer les consultations et contributions au système :
  • Nombre de pages vues
  • Nombre de sessions
  • Renouvellement de l’information
  • Volumétrie documentaire
Vérifier les gains réalisés par rapport aux résultats attendus
  • Mesure des écarts
  • Réduction des écarts

Activité 5
Veille
Tâches :
Suivre les tendances émergentes sur :
  • Les nouvelles technologies
  • Les applications
« Benchmarker » dans le secteur d’activité de l’entreprise :
  • Bonnes pratiques
  • Références
Mettre en place et utiliser une boîte à outil de « veilleur » :
  • Text mining
  • Mind mapping
  • Moteur de recherche d’entreprise

Compétences
Savoirs
Savoirs stratégiques :
  • Clients
  • Fournisseurs
  • Concurrents
  • Compréhension des métiers, de l’environnement et du fonctionnement de l’entreprise
Savoirs technologiques
  • Technologies et applications intranet, extranet et internet
  • Bases de données
  • Suites logicielles de text mining
  • Outils de gestion des processus : workflow, groupware
  • Outils de travail collaboratif : GED, blogs, wikis
  • Outils de gestion de projet
Outils et méthodes
  • CMS
  • Métadonnées
  • Indexation
  • Workflows de publication et de gestion documentaire

Savoir-faire
Conduite de projet
Maîtrise de l’analyse et de la rédaction de synthèses
  • Corrélation entre des informations disparates et de nature diverse
Pratique de l’animation de :
  • groupes de travail
  • groupes de projet
Utilisation des outils informatiques de modélisation, de gestion et de partage de l’information
  • Blogs
  • Wikis
  • Plateformes collaboratives
  • Réseaux sociaux
Réalisation de plans d’action

Savoir-être
Qualités relationnelles :
  • Ouverture d'esprit, empathie, faculté d'écoute
  • Goût du travail en équipe
  • Art de la négociation et du consensus 
  • Facultés d'expression et de persuasion
Intérêt pour les nouvelles technologies de l’information et leurs enjeux
Sens de l’animation
  • Goût pour l’échange
  • Sens pédagogique
  • Aptitude à l’animation de réseau
Expression orale
  • Clarté
  • Concision
  • Sens du management."

Un exemple de formation au CNAM qui pourrait se suffire à elle-même ou apporter une double compétence à un cursus principal ou à une formation initiale plus généraliste…

lundi 20 janvier 2014

Des phares...


Remue-méninges et fil d'Ariane.

Quelques phares pour y voir plus clair dans notre histoire et nous éviter écueils et brisants...

Le passé… pas si simple
Des paléoanthropologues ou "la plus belle histoire de l'Homme".

Le futur antérieur. 
Alvin Toffler ou "la troisième vague".

L’impératif.
Edgar Morin ou "la Voie".

Conjuguons le verbe être...

lundi 13 janvier 2014

Des clés pour le futur. Volet 3.



Remue-méninges : le futur à l’impératif.

Nous sommes aujourd’hui à une bifurcation. L’avenir de l’humanité sera ce que nous en ferons et c’est notre plus grande responsabilité.

Ce très jeune homme de 92 ans, Edgar Morin, un des phares de notre époque, théoricien génial de la complexité, nous indique la voie d'une métamorphose en cours.

La Voie. Edgar Morin. Fayard.
"Le vaisseau spatial Terre continue à toute vitesse sa course dans un processus à trois visages : mondialisation, occidentalisation, développement.

Tout est désormais interdépendant, mais tout est en même temps séparé. L’unification techno-économique du globe s’accompagne de conflits ethniques, religieux, politiques, de convulsions économiques, de la dégradation de la biosphère, de la crise des civilisations traditionnelles mais aussi de la modernité. Une multiplicité de crises sont ainsi enchevêtrées dans la grande crise de l'humanité, qui n'arrive pas à devenir l'humanité."

"Où nous conduit la voie suivie ? Vers un progrès ininterrompu ? Nous ne pouvons plus le croire. La mort de la pieuvre totalitaire a réveillé la pieuvre des fanatismes religieux et stimulé celle du capitalisme financier. Elles enserrent de plus en plus le monde de leurs tentacules. La diminution de la pauvreté se fait non seulement dans un accroissement de bien-être matériel, mais également dans un énorme accroissement de misère.

Allons-nous vers des catastrophes en chaîne ? C’est ce qui paraît probable si nous ne parvenons pas à changer de voie." (...)

"Notre époque devrait être, comme le fut la Renaissance, et plus encore qu'elle, l'occasion d'une re-problématisation généralisée. Tout est à repenser. Tout est à commencer.

Tout, en fait, a déjà commencé, mais sans qu'on le sache. Nous en sommes au stade des préliminaires modestes, invisibles, marginaux, dispersés. Il existe déjà, sur tous les continents, en toutes les nations, des bouillonnements créatifs, une multitude d'initiatives locales dans le sens de la régénération économique, ou sociale, ou politique, ou cognitive, ou éducationnelle, ou éthique, ou existentielle". (...)

"Ces initiatives ne se connaissent pas les unes les autres, nulle administration ne les dénombre, nul parti n'en prend connaissance. Mais elles sont le vivier du futur. Il s'agit de les reconnaître, de les recenser, de les collationner, de les répertorier afin d'ouvrir une pluralité de chemins réformateurs. Ce sont ces voies multiples qui pourront, en se développant conjointement, se conjuguer pour former la Voie nouvelle."


Pour continuer à écrire cette belle histoire de l’Homme, commencée il y a deux millions d’années, la prise de conscience des changements à mettre en œuvre est à l’impératif, pour chacun d’entre nous…

Des clés pour le futur, volet 1 : 
"Le passé… pas si simple"

Des clés pour le futur, volet 2 :
 "Le futur antérieur"