lundi 23 février 2015

Des bénéfices du jeu en formation


Remue méninges : formation ludique ou didactique ?

Comment démarrer une année de cours ou une session de formation pour créer un climat de coopération et pour faire réfléchir les participants aux parasites de la communication ?

J’ai beaucoup utilisé le jeu suivant dans des contextes très différents, mais toujours avec le résultat attendu.

Agrandir le dessin ci-dessous et l’imprimer sur une feuille 21 x 29,7, format A4.


 

Demander un volontaire qui viendra devant le groupe et lui remettre la feuille avec la consigne suivante :
  • Premier exercice : décrire le dessin uniquement avec des mots, sans faire de gestes et sans que les participants aient le droit de poser de questions, mais avec l’objectif qu’ils reproduisent  à l’identique la figure décrite.
  • Deuxième exercice : reprendre la description mais en répondant aux questions et demandes de précisions des participants, toujours sans gestes et uniquement avec des mots.
  • Comparer les deux dessins des participants à l’original et compter le nombre d’erreurs dans la reproduction lors de la première et de la deuxième description. Sans surprise, la deuxième description se rapproche le plus de l’original.
  • Débriefer le jeu en demandant aux participants d'analyser les difficultés rencontrées dans la transmission d’une représentation ou d’une idée : perte d’informations, biais cognitifs, flou de la description, visions différentes, manque de plan descriptif, vocabulaire inadapté, appréhension subjective...

Bénéfice immédiat : 
les participants prennent eux-mêmes conscience de la nécessité de l’écoute, de celle de la reformulation, de celle du questionnement, de celle de la progression logique d'une description ou d'une explication, ce qui sera très utile tout au long de l'année scolaire ou de la formation sans qu’il soit nécessaire de dispenser un cours théorique sur la théorie de Shannon.

Bénéfice secondaire : 
le jeu crée un climat détendu, des échanges ouverts et une synergie entre les participants.

lundi 16 février 2015

Cercle vicieux


Sans le talent de Voltaire mais avec le regard étonné d'un Huron, une nouvelle rubrique du blog : l'Ingénu en Gaule.
Développer son esprit critique, compétence essentielle...


L’ingénu en Gaule : tautologie et pensée paresseuse.


Le débat est ouvert entre les promoteurs de l'intelligence artificielle et ceux qui alertent sur ses dangers.

Mais la question est-elle bien posée ?

"Le cerveau est l'objet le plus complexe de l'univers connu, et c'est de sa compréhension que dépendra l'avenir de nos technologies futures et singulièrement l'intelligence artificielle et la robotique."


Comprendre le fonctionnement du cerveau nous permettra de l'externaliser dans des machines et des intelligences artificielles,
ce qui nous reposera en nous dispensant de penser.

C'est déjà en route.

Analyse grammaticale :
"Le cerveau est l'objet le plus complexe de l'univers connu, et c'est de sa compréhension que dépendra l'avenir de nos technologies..." 

Qui donc "comprend" le cerveau ?
Où est donc le sujet agissant ?

Si c'est le cerveau, "objet le plus complexe de l'univers connu", qui s'emploie à comprendre le fonctionnement du cerveau, alors le sujet qui connait et l'objet à connaitre se confondent et l'objet écrase le sujet, qui disparaît.

Bienvenue à FlatLand

lundi 9 février 2015

Un métier d'avenir : la conciergerie privée




Un métier d’avenir : concierge privé en hôtellerie ou pour des particuliers

Faisons un peu de prospective pour ouvrir des perspectives.

Les métiers du service personnalisé ont un bel avenir : la population vieillit, les actifs sont pressés par le temps, la complexité de la vie quotidienne ouvre la porte à la délégation des tâches chronophages, le tourisme en France reste une valeur sûre…

Les métiers de concierge privé ou de concierge d'hôtel n'ont rien à voir avec la conciergerie d'immeuble, ce sont deux activités complètement différentes, qui demandent donc des aptitudes et des connaissances différentes. 

La conciergerie privée occupe un large créneau : depuis la conciergerie de luxe pour VIP, jusqu’aux services occasionnels à des particuliers, en passant par la conciergerie d’hôtel, l'assistanat personnel ou le service aux entreprises, le champ d’intervention est large.

Un déménagement à organiser ?  Des travaux à préparer, des encombrants à enlever, des réparations à effectuer, un voyage à planifier,  un gros ménage ou des courses à déléguer pour se simplifier la vie ? Ou encore transports, livraisons, réservations, recherche de personnel, gestion administrative, sorties, culture et spectacles, hébergement, organisation d’évènements ?  
La conciergerie privée peut répondre à ces besoins.

Quel est le profil d'un concierge privé ?
Un sens aigu de l’organisation, courtoisie et patience, sens du service, gestion des priorités, débrouillardise, capacité à trouver très rapidement des informations, un bon réseau relationnel, de la diplomatie et de la réactivité, la maîtrise de l’Anglais, sont les compétences et aptitudes indispensables pour exercer efficacement ce métier, pour les juniors des métiers de l’hôtellerie ou les séniors, rodés à l’organisation d’évènements, à la logistique ou à l'assistanat d'une direction internationale.

Concierges d’hôtels
Dans les hôtels de grand standing, le ou la concierge d’Hôtel accueille et prend en charge le client avant, pendant et après son séjour. Il supervise tous les détails matériels du séjour du client. Il est en relation permanente avec les services internes de l’hôtel (réception, gouvernantes, services techniques…) et externes à l’hôtel (agences de spectacles, limousines, agences de voyages, guides, médecins…)

Traditionnellement, l’équipe de la Conciergerie comprend les postes suivants : Chef Concierge, Assistant Chef Concierge, Concierge, Assistant Concierge, Concierge tournant, Concierge de nuit, Groom, Chasseur, Portier, Voiturier, Bagagiste.

La loge du Concierge d’Hôtel est généralement positionnée près de l’entrée principale.
Installé derrière un comptoir, le ou la concierge, vêtu d’un uniforme traditionnel (costume, frac ou redingote) travaille le plus souvent debout.
Les services de la conciergerie travaillent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, ce qui implique une grande disponibilité.

Confronté à une clientèle variée et cosmopolite, le ou la concierge d’hôtel fait montre tant d’une solide culture générale, que d’une maîtrise des techniques de communication. Il ou elle doit de plus maîtriser parfaitement les outils d’information et de communication.

Une excellente pratique de l’Anglais et d’au moins une autre langue étrangère est indispensable.
Le ou la concierge d’Hôtel est souvent défini comme étant à la fois convivial et généreux, perfectionniste et persévérant, discret. Un excellent sens de l’organisation et une excellente mémoire sont indispensables.

Concierge privé pour des particuliers ou des entreprises
Le concierge privé travaille au sein d’une équipe de concierges.  Il est d’abord un intermédiaire entre un utilisateur et des professionnels ultra spécialisés. Il doit être en mesure de constituer un carnet d’adresses de partenaires pour relever les défis que peuvent constituer les demandes des clients. Ces services n’ont pas de frontière, ni d’autre limite que la loi des états.

Il doit faire preuve de grandes qualités personnelles : organisation, sens du contact, sens de la « débrouille », grande flexibilité, grande disponibilité, maîtrise de deux ou trois langues, être à l’écoute des clients et avoir une grande ouverture d’esprit, savoir gérer un budget, être curieux, avoir un sens aigu de la vie privée, aimer rendre service et être très, très patient. Les clients Français ont la réputation d'être très difficiles...

Des formations et des informations sur le métier