lundi 26 décembre 2016

Solstice d'hiver et nouvelle année




Pour cette fin d'année et pour celle à venir,

je souhaite de tout cœur

à chacun de vous
et à tous les enfants du monde
 





Les ailes et le chant de l'oiseau bleu...







lundi 19 décembre 2016

Des bonheurs de lecture



L’œil de la mouche : chaque vie est un roman



La lecture est un amplificateur de vie et la clef de la liberté. Elle donne à chacun la possibilité d’entrer dans l'univers inconnu, proche et différent, de nos semblables. Elle nous ouvre des portes et des fenêtres sur le monde tel qu’il apparait aux autres, sur des expériences que nous ne vivrons jamais, sur des sentiments, des sensations, des impressions qui peuvent être les nôtres mais qui peuvent aussi nous être complètement étrangers. Elle nous permet de mettre en mots ce que nous éprouvons sans toujours savoir l’exprimer.

Voici, entre autres, quelques romans, découverts ou relus, qui m’ont permis, cette année, de ne pas perdre foi dans l’espèce humaine. Ils ont un point commun : la tendresse lucide, l’humour léger qui permet de supporter la barbarie et la folie de l'actualité et, bien sûr, le talent des conteurs.

Il y a des hasards de lecture, comme si certains romans arrivaient dans nos mains en cristallisant un motif. J'ai découvert après coup un fil conducteur que je n'avais pas aperçu en choisissant de les lire : le changement d'époque et les bouleversements qu'il amène dans la vie et la psychologie des personnages, la manière dont ce changement est vécu, thème qui fait écho à ce que nous sommes en train de vivre. C'est le cas  pour L'amie prodigieuse, pour Une saison amère. Ce n'était pourtant pas l'effet d'un choix, ces livres me sont arrivés par hasard, en rangeant ma bibliothèque, offerts par une amie ou recommandés par d'autres lecteurs...

Une relecture : John Steinbeck. Une saison amère.
J'aime tous les romans de Steinbeck, je me sens en résonance avec sa voix et il enrichit mon paysage mental et vital. Une saison amère est peut-être mon préféré. Le titre ne reflète pas l'humour et l'humanité de ce roman qui est un des derniers que Steinbeck ait écrit et qui met en scène, avec profondeur et légèreté, les dilemmes existentiels d'un homme honnête aux prises avec la frénésie de richesse et le matérialisme de son entourage.

Une découverte : Elena Ferrante. L'amie prodigieuse. 2 tomes, le troisième est à paraître début janvier en traduction française.
J'ai été happée par ces romans sans doute parce que je les ai compris de l'intérieur, pour très bien connaître la Sicile et les siciliens qui font partie, entre autres, de mon enfance. Mais de plus, la richesse et la densité des personnages, la fresque d'une époque, le talent sans effort qui coule de source et la magistrale traduction en font une aventure de lecture inoubliable.

Une découverte : Frank Conroy. Corps et âme.
Une enfance déshéritée, illuminée par une passion irrépressible pour la musique qui vaincra tous les obstacles. Un roman hors norme, hors catégorie et magnifique, sur ce langage de l'âme qu'est la musique et sur les extases et les angoisses d'un don qui se réalise...


 Bonne lecture et bonne fin d'année !



 

lundi 12 décembre 2016

Jacqou le croquant




Développer son esprit critique, compétence essentielle...


L’ingénu en Gaule
 la crainte est bonne conseillère

« On appelle jacqueries des croquants diverses révoltes populaires du Sud-Ouest de la France aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les principales causes de ces révoltes ont été d'ordre fiscal ». (Wikipédia)
 
 Comment l'esprit vient aux puissants.

 Ce qu'IL dit dans un
Tweet qui fait tache

Et ce qu'ELLE dit 
à tous les dirigeants de la planète 


Traduisons :
Nous sommes en grand danger de perdre nos privilèges.
Si nous ne réduisons pas les inégalités,
 les croquants s'en iront voter n'importe comment.

 

Trump. Trump. Trump. Trump. Trump. Trump. Trump.
( Ces mots clés devraient occuper les robots crétins qui viennent perdre leur temps sur mon blog.)


 

lundi 5 décembre 2016

"Boostez le ranking" de votre blog


Développer son esprit critique, compétence essentielle...



L’ingénu en Gaule 
 Une recette imparable pour améliorer la fréquentation de votre blog.


J’ai commencé à alimenter ce blog « Parlez-moi de vous » en 2012, à raison d'un article par semaine.

De 2012 à octobre 2016, les statistiques de fréquentation de Blogger ont tourné régulièrement autour de 5000 pages lues par mois, avec des lecteurs français, européens et francophones, ce qui est un indice de fréquentation très confidentielle...
Mais j'en étais satisfaite, puisque mon seul objectif était de m'amuser et de partager des réflexions sur le travail et sur des sujets de société, pour le plaisir, sans aucune visée commerciale ni aucune ambition de figurer dans la liste des blogs les plus visités...

Et puis soudain, à ma grande surprise, en novembre 2016, ces statistiques ont explosé : en deux semaines, elles ont dépassé 10000 pages lues, ce qui m’a plongée dans la perplexité.

La gloire ?

Un engouement frénétique pour mon blog microscopique ?



J’ai regardé ces fameuses statistiques de plus près et j’ai constaté que cette célébrité inattendue provenait des États-Unis qui se sont, apparemment, pris de passion pour mes petits gribouillis français.

Pourquoi ?
 
En novembre, ont eu lieu les élections à la présidentielle américaine avec les résultats qu’on connait et qui m’ont inspiré quelques commentaires sur la fabrique d'illusions et l’aveuglement des médias. Pas de quoi ameuter les foules.

Depuis novembre, j'ai également constaté des pics de fréquentation survenant toutes les deux heures, avec la régularité d'un métronome.


J’en ai déduit que mes supposés lecteurs américains ne pouvaient être que des robots crétins, dressés à draguer tout et n’importe quoi, à l’aide de mots clés. (Ce qu'ils peuvent bien faire de leur pêche dépasse mon entendement.)


Conclusion 
si vous avez créé un blog,
 si vous voulez « booster votre ranking »
 un conseil :
 mentionnez dans vos articles,
 quel qu’en soit le sujet

Trump. Trump. Trump. Trump. Trump. Trump. Trump.

 ..........


A la suite de ce billet, je m'attends au moins à 20000 pages lues mensuelles
Ce qui, bien entendu, n'aura aucun sens.