Parlez-moi de vous




« Parlez-moi de vous »

Tous les salariés ont été, sont ou seront un jour, confrontés à cette question et tétanisés à l’idée d’y répondre.

A cette question-là et bien d’autres : "citez-moi trois qualités et trois défauts", "Parlez-moi de trois réussites et de trois échecs"… (Pourquoi trois ?)

Ce blog n’apportera pas de réponse toute faite, mais vous invite à trouver votre propre réponse car chaque individu et chaque situation sont uniques.

Il est destiné à tous ceux qui éprouvent des difficultés, petites ou grandes, dans leur travail : impression d’être dans une impasse, démotivation, difficultés relationnelles, besoin d’évoluer, avenir flou …

Face à des difficultés, une première tentation à laquelle il est important de résister : rechercher, sur la toile, les conseils qui ne proviennent pas de professionnels de l’accompagnement. Leur contribution est sans doute sincère mais risque de vous égarer encore un peu plus (« apprenez à manipuler », « apprenez à vous vendre », « comment répondre à… »)

Les recettes ne fonctionnent pas, si elles ne sont pas précédées d’une réflexion approfondie. S’il suffisait d’appliquer des « trucs », il n’y aurait pas 2,6 millions de chômeurs en France…

Si nous souhaitons changer d'environnement, ne pas céder à une tentation forte : démissionner parce qu’il ne semble pas possible de continuer ainsi, en se disant qu’on trouvera autre chose ensuite. N’allez pas grossir le nombre de personnes inscrites à Pôle Emploi. 

Si vous voulez quitter votre entreprise, préparez votre sortie. Mais vous pourriez aussi, à l’issue d’une réflexion, vous apercevoir qu’il y a d’autres solutions : par exemple une évolution possible en interne que vous n’auriez pas aperçue, faute d’informations, (c’est fréquent), une formation qui vous permette une transition ou une reconversion pertinente (et les moyens de la faire financer) une VAE, qui vous donne les atouts qui vous manquent…

Se faire accompagner par un professionnel est nécessaire car il est très difficile de se poser soi-même les bonnes questions. Cet accompagnement vous permettra  de prendre du recul,  de construire un projet viable et cohérent sur la durée, d’élaborer une stratégie et de se donner les moyens de la mettre en œuvre, de mettre au point  un véritable plan d’action, de prévoir intelligemment la suite, de retrouver confiance en soi en faisant l’inventaire de ses richesses et en sachant les démontrer, de retrouver un sentiment d’efficacité personnelle.

La réflexion commence par quelques questions essentielles :
  • Qu’est ce qui me définit ? Comment puis-je parler de moi ? Quels sont mes atouts ?
  • Qu’est-ce que je veux ?
  • Qu’est-ce que je connais ? Qu’est-ce que je maîtrise ?
  • Qu’est-ce que je peux faire ? Avec qui ?

Dans ce blog, nous aborderons des thèmes transversaux, qui évoquent toutes ces questions et, au-delà de ces questions, une autre manière de réfléchir. Bien trop souvent, pris par l’anxiété et les réactions émotionnelles, nous ne voyons pas d’issue à notre problème.

Et pourtant, il suffit de faire un pas de côté et de penser autrement pour que des solutions apparaissent.


3 commentaires:

  1. Bonjour,
    "démissionner parce qu’il ne semble pas possible de continuer ainsi, en se disant qu’on trouvera autre chose ensuite. N’allez pas grossir le nombre de personnes inscrites à Pôle Emploi"
    La démission n'ouvre aucun droits à Pôle-Emploi. Elle est soumise à une carence de plus de 91 jours avant ré-examen du dossier, ce dernier étant soumis à l'appréciation de l'agent qui le traite.
    Idem dans le cas d'une période d'essai. Le droit du travail est formel : Les 2 partie peuvent légitimement mettre fin à une période d'essai, c'est un droit. Pour pôle-emploi et les partenaires "sociaux" chargé de sa réglementation c'est une démission. En d'autres termes un salarié ou demandeur d'emploi a oibligation de rester dans l'emploi proposé même si le contenu du poste ne correspond en rien a ce qui était prévu.

    Doit-on tout accepeter d'un employeur ? doit-on se renier à ce point là ?

    E.F

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, en effet, il ne faut pas tout accepter. Mais sans vous mettre financièrement en danger, ne pouvez-vous pas chercher autre chose ailleurs ? Votre candidature sera plus attrayante si vous êtes en poste et en vous occupant de vous, vous pourrez mieux prendre du recul par rapport à vos difficultès actuelles.
      Bon courage.

      Supprimer
  2. une transition, ne permet-t elle pas une réalisation de travail sur soi, et d apport positif avec les autres? Nul n 'est une ile....

    RépondreSupprimer